mercredi 23 août 2006

Ouverture et humanité


Parfois il est difficile de savoir qui a raison, qui a tort. Existe-t-il une ligne, cette frontière entre ce qui est bon ou mauvais...réel ou pas? Ce qui est vrai pour les uns n'est pas nécessairement vrai pour tous. Mais, il y a un endroit que j'aime bien, où l'on peut presque y toucher et prétendre à un certain équilibre. De plus la vue y est superbe; là-bas, dans les étoiles.

3 commentaires:

Daniel French a dit...

WOW trop cool tes dessins Réal :-)

RL a dit...

Mici xx c'est gentil Dan xx

Stewart G Griffin a dit...

Réponse folle.

Et si en allant dans la difficile couche du savoir qui a raison et qui a tort et nous prenions part à un rituel? Cette question, posée de l'intérieur de cette frontière entre ce qui est bon et mauvais, applique l'une des notions les plus classiques de la discipline, soit le rituel, à une idée du réel et de l?abstrait peu fréquenté par nos cerveaux, soit le cinéma humain. Et pourtant, l'appareil conceptuel du rituel devient par cet exercice un outil nécessaire qui permet de jeter un éclairage différent sur l'expérience d'aller au fond de soi-même et de l'espace-temps qui nous délimites. Ce que nous offre en fait le rituel, c'est la possibilité de regarder ces éléments à partir de la lorgnette de nos vies et donc de redonner une plus grande place à la vie des autres.